Accéder au contenu principal

Cuisinez ce qui pour vous était irrécupérable

Lorsque vous en aurez terminé avec tous les emballages plastiques non recyclables et qu'il ne vous restera plus qu'une poubelle à recyclage et une poubelle à compost, demandez-vous s'il n'y aurait pas une étape avant le compost.

Crédit: Pinterest, Martha Stewart

En effet, la plupart des épluchures-pelures sont délicieuses (contrairement aux idées reçues), bonnes pour l’organise, le porte monnaie, et la planète!

Il sera tout de même préférable de choisir des fruits et légumes biologiques ou non traités pour éviter les pesticides et autres traitements chimiques mauvais pour la santé. 

  • Les épluchures de vos pommes de terre, carottes, navets, betteraves, pommes, poires, etc. peuvent être réutilisées en chips.
  • Les fanes de navets, radis, betteraves, brocolis, panais, carottes ainsi que les cosses de petits pois font de délicieux veloutés!
  • Les tiges de coriandre ou de persil peuvent être utilisés en parfums additionnels aux huiles, dans les papillotes ou les bouillons.
  • Les zestes de citron, orange et clémentines parfument les plats aussi bien salés que sucrés. Vous pouvez aussi les confire ou en faire des écorces d'orange au chocolat. Mais ça vous le saviez déjà non?
  • Les peaux de banane font de délicieux gâteaux! 
  • Les noyaux de fruits apportent une source de chaleur naturelle, utilisez-les pour faire une bouillotte!

Commentaires

  1. Je découvre ton blog grâce à un lien depuis le Défi Moins Jeter auquel je participe à Grenoble. C'est super ! :) Merci pour tout tes conseils. Une petite question : est-ce que tu pourrais m'expliquer le détail de la recette pour faire des chips de légumes à partir des épluchures ? Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je serais très curieuse de retrouver ce lien! En tout cas je ne connaissais pas le site defimoinsjeter et ça m'a l'air d'être bien parti pour vous! Pour faire des chips c'est assez simple il suffit de laver les épluchures de les assaisonner avec de l'huile et du sel et des épices si tu le souhaites et de faire cuire au four à température moyenne en surveillant de temps en temps!

      Supprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Vrai sureau vs faux sureau (+ recettes)

Aujourd'hui nous avons profité du beau temps pour aller se promener à Boulogne. Lorsqu'on a l’œil averti, on peut y trouver tout un tas de plantes sauvages comestibles dont la fleur de sureau. Mais il faut savoir qu'il existe une plante qui fait beaucoup penser au sureau et qui se trouve être une plante toxique. Je vais donc vous montrer comment les différencier afin de ne pas vous tromper lors d'une prochaine balade. Sureau noir ( Sambucus nigra ): comestible vs sureau yèble ( Sambucus ebulus ) toxique Les feuilles Chez le sureau noir, les feuilles sont bombées en leur centre alors que celles du sureau yèble sont plutôt allongées. Un autre signe se trouve en dessous de la feuille du sureau noir, la couleur est gris-vert très prononcé alors que le dessus est tout simplement vert. Attention à ne pas se fier uniquement à cet aspect car lorsque l'on n'a pas les deux spécimens sous les yeux, la différenciation est assez difficile.  (à gauche: su

Mon super engrais à base de peau de banane

J'en ai parlé dans un live instagram il y a quelques jours et vous êtes nombreu.ses à me demander la recette. Alors pour éviter d'avoir à la répéter plusieurs fois, j'ai décidé de la mettre ici pour que vous puissiez la retrouver quand bon vous semble. Voici ma recette d'engrais à base de peau de banane.

Menstruations, fini le jetable, je passe au durable!

La parution de cet article était prévue depuis quelques temps et c'est assez incroyable car ce mardi 26 avril sur la chaine France 5 a été diffusé un documentaire choquant sur un objet intime que toutes les femmes connaissent: le tampon. On y découvre le témoignage de deux jeunes femmes qui ont frôlé la mort. Après de longues heures passées à l’hôpital avec des médecins qui ne savaient pas d'où venait leur mal, on a finalement découvert qu'une infection de leur utérus s'était développé et qu'il fallait les opérer de toute urgence. Même si leur cas et celui de nombreuses femmes n'est pas réellement connu comme un SCT (syndrome du choc toxique) suite au port du tampon, ce documentaire prouve que cet objet si intime ne veut pas tant que ça notre bien, au contraire.