Accéder au contenu principal

Recycler vos restes de savon

Pour des raisons économiques et écologiques, le savon est le nettoyant que l'on favorise le plus lorsque l'on décide de vivre sans gâchis car c'est ce que l'on trouve le plus facilement sans emballages. On l'utilise aussi bien pour se laver les mains que pour se doucher. Il reste tout de même ce moment délicat où le bloc que l'on avait au départ s'est transformé en petit morceau difficilement utilisable. Voici une solution originale pour remédier à ce problème et ainsi, éviter le gâchis!



1. Mettez dans un bocal, rempli d'eau, vos petits morceaux de savon. Laissez-les ramollir toute une nuit.

2. Le lendemain, faites-les fondre au bain-marie avec l'eau du bocal.

3. Placez sur du papier cuisson bio des emportes-pièces (autant qu'il en faudra pour refaire des savons). Remplissez-les, à l'aide d'une cuillère, de pâte à savon.

4. Laissez refroidir puis démoulez vos savons.

5. Laissez sécher, réutilisez!


Sans gâchis:
  • Le savon restant au fond de la casserole peut aider à laver une partie de votre vaisselle sale.
  • Recyclez ou compostez votre papier cuisson bio.

Commentaires

  1. Woa trop cool ! J'y avais jamais pensé, même si j'utilise mes savons jusqu'à leur mort totale, là ça donne envie d'en faire qqch de plus glamour ! Je vais tester :-) Merci !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai mis mes vieux bouts de savons à tremper ce soir, merci pour cette super astuce :)

    RépondreSupprimer
  3. Et pour celles qui ne veulent pas " cuisiner" suffit de prendre tous ces petits morceaux, de les mettre dans un collant fin ( filé, on évite de mettre à la poubelle) et on fait un nœud puis on peut se laver les mains en les frottant au travers du collant.

    RépondreSupprimer
  4. Je garde les petits bouts de savon dans une boite et quand ma fille fait une grosse tache sur ses habits j'en frotte un petit bout humide sur la tache et je laisse appliquer toute la nuit avant de mettre en machine : et plus de tache! ^^

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    Super idées découverte hier soir en approfondissant plus la lecture de ton blog Du coup, j'en avais sous la main et je l'ai fait. Plein de petits animaux en savon pour ma puce elle va être ravie merci

    RépondreSupprimer
  6. Sinon il suffit d'humidifier le petit morceau de savon et de le coller sur le savon neuf ;) zéro déchet et zéro temps et énergie gaspillée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ça marche aussi dans un vieux collant mais c'est sympa comme activité pour les enfants par exemple pour les sensibiliser au gaspillage!

      Supprimer
  7. Et bien moi qui coud beaucoup je me sert de ces restes de savon pour tracer sur le tissu.
    Ça marche beaucoup mieux que la craie tailleur.!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ooooh pas bête! et en plus je vais bientôt être en rade de craie! merci pour l'astuce!

      Supprimer
  8. Moi aussi j'uni le vieux au neuf mis merci pour l'info en cas de gros stock de vieux…..

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Vrai sureau vs faux sureau (+ recettes)

Aujourd'hui nous avons profité du beau temps pour aller se promener à Boulogne. Lorsqu'on a l’œil averti, on peut y trouver tout un tas de plantes sauvages comestibles dont la fleur de sureau. Mais il faut savoir qu'il existe une plante qui fait beaucoup penser au sureau et qui se trouve être une plante toxique. Je vais donc vous montrer comment les différencier afin de ne pas vous tromper lors d'une prochaine balade. Sureau noir ( Sambucus nigra ): comestible vs sureau yèble ( Sambucus ebulus ) toxique Les feuilles Chez le sureau noir, les feuilles sont bombées en leur centre alors que celles du sureau yèble sont plutôt allongées. Un autre signe se trouve en dessous de la feuille du sureau noir, la couleur est gris-vert très prononcé alors que le dessus est tout simplement vert. Attention à ne pas se fier uniquement à cet aspect car lorsque l'on n'a pas les deux spécimens sous les yeux, la différenciation est assez difficile.  (à gauche: su

Mon super engrais à base de peau de banane

J'en ai parlé dans un live instagram il y a quelques jours et vous êtes nombreu.ses à me demander la recette. Alors pour éviter d'avoir à la répéter plusieurs fois, j'ai décidé de la mettre ici pour que vous puissiez la retrouver quand bon vous semble. Voici ma recette d'engrais à base de peau de banane.

Menstruations, fini le jetable, je passe au durable!

La parution de cet article était prévue depuis quelques temps et c'est assez incroyable car ce mardi 26 avril sur la chaine France 5 a été diffusé un documentaire choquant sur un objet intime que toutes les femmes connaissent: le tampon. On y découvre le témoignage de deux jeunes femmes qui ont frôlé la mort. Après de longues heures passées à l’hôpital avec des médecins qui ne savaient pas d'où venait leur mal, on a finalement découvert qu'une infection de leur utérus s'était développé et qu'il fallait les opérer de toute urgence. Même si leur cas et celui de nombreuses femmes n'est pas réellement connu comme un SCT (syndrome du choc toxique) suite au port du tampon, ce documentaire prouve que cet objet si intime ne veut pas tant que ça notre bien, au contraire.