Accéder au contenu principal

Cet été j'éteins mon smartphone

Nous vivons dans une époque où nous sommes connectés 7j/7, 24h/24. La plupart des métiers requièrent l'utilisation d'ordinateurs (même les fleuristes en sont équipés pour les transmissions florales). Rares sont ceux qui ne possèdent pas de téléphone portable et parfois nous en avons un personnel mais aussi un professionnel. Depuis quelques années nous avons également vu apparaître les tablettes tactiles. Bref nous avons tout le temps le regard posé sur un écran. Nos yeux ne se reposent presque jamais, et, toujours à l'affût de la moindre information, notre esprit est toujours en action. 

Je ne vais pas faire d'article sermon. Je suis moi-même addict aux nombreux Instagram, Pinterest, Facebook, etc. Ce serait malhonnête de dire que les smartphones c'est mal et qu'il faut les jeter au fond d'une poubelle pour revenir à des choses plus simples. Cette nouvelle technologie nous permet de rester en contact avec nos proches, de relayer plus facilement l'information, de trouver plus vite une recette ou l'adresse d'un bon restaurant. Et moi qui tiens un blog sur la vie sans gâchis, je trouve que les écrans ont leur utilité à apporter, à commencer par l'économie de papier.

Mais ce n'est pas vraiment de ça dont je veux vous parler finalement. Dans mon article sur les Liebster Awards, on me demandait ce que je faisais si j'étais coupée du monde pendant un certain temps. Voici une réponse plus concrète:

Je pars 15 jours en Aveyron, dans l'Aubrac chez ma maman. La petite Irlande comme on l'appelle. Dernières rares terres sauvages. C'est l'occasion pour moi de me reposer de ces derniers mois épuisants. 

Crédit photo: Autres Lieux

Alors pourquoi ne pas me déconnecter totalement? Passer le moins de temps possible près de mon smartphone et de mon ordinateur et donc profiter au maximum de l'instant présent?

J'ai donc décidé de voir mes vacances plus simplement. Voici mon plan, très simple:

  • Laisser l'ordinateur (pas si portable que ça) à la maison.
  • Garder mon smartphone éteint toute la journée et m'accorder une petite heure le soir pour donner de mes nouvelles à mes proches. 

(Dans l'éventualité d'un problème lors d'une randonnée, il restera tout de même dans mon sac. Je sais pas pour vous mais moi je préfère éviter de rester coincée 127h sous un rocher et même si c'est avec James Franco.)

Comment avoir la preuve que je vais bien le faire? Je compte sur mes amis pour me dénoncer en cas de tricherie de ma part!

Pas besoin de s'encombrer l'été, voici ma valise version minimaliste:


  • Une jupe, un short, un pantalon, une robe
  • Un débardeur, un t-shirt à manches courtes, un t-shirt à manches longues 
  • Des sous-vêtements et un pyjama 
  • Une laine parce que le soir il fait frais sur le plateau de l'Aubrac 
  • Un maillot de bain (c'est surtout pour bronzer car pour avoir une eau pas trop fraîche il faut aller dans la vallée du Lot)
  • Deux paires de chaussettes 
  • Des chaussures et un sac à dos pour.les randonnées 
  • Des mouchoirs (en espérant que mes allergies restent en région parisienne)
  • Une trousse de toilette simplifiée (pas de maquillage, seulement un mascara pour les sorties entre amis)
  • Un chapeau, des lunettes de soleil et une crème solaire (bio)
  • Mon vieux appareil photos et un objectif grand angle 
  • Ma gamelle, ma bouteille filtrante, fourchette et couteau laguiole pour le déjeuner dans le train et les pic niques.

Commentaires

  1. bonnes vacances alors, profite bien de ce moment de détente et de lacher prise.

    RépondreSupprimer
  2. Salut !
    Je découvre ton article. Je me sens concernée par la "sur-connection" et devrais m'efforcer de ralentir.
    J'adore ta valise minimaliste. Comment pourrait-on avoir envie d'en avoir toujours plus quand on voit ça?! Less is more ;)
    Bises,
    Marie.

    RépondreSupprimer
  3. Vraiment félicitations pour cette valise ! J'ai toujours du mal à réduire ma vaise c'est pas faute de recompter 3 fois le nombre de bas, le nombre de haut.
    Aux prochaines vacances j'essayerai de prendre exemple

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Mon super engrais à base de peau de banane

J'en ai parlé dans un live instagram il y a quelques jours et vous êtes nombreu.ses à me demander la recette. Alors pour éviter d'avoir à la répéter plusieurs fois, j'ai décidé de la mettre ici pour que vous puissiez la retrouver quand bon vous semble. Voici ma recette d'engrais à base de peau de banane.

Recette: Caroube viennois

Pour les personnes qui ne connaîtraient pas la poudre de caroube, il s'agit d'un substitut au chocolat beaucoup plus local puisque l'arbre qui fait les gousses de caroube pousse sur tout le pourtour méditerranéen. Son goût est proche de celui du chocolat avec une petite note de caramel en plus. J'ai trop repoussé la publication de ma recette alors je profite de cette période pour vous la partager une bonne fois pour toutes !

Vrai sureau vs faux sureau (+ recettes)

Aujourd'hui nous avons profité du beau temps pour aller se promener à Boulogne. Lorsqu'on a l’œil averti, on peut y trouver tout un tas de plantes sauvages comestibles dont la fleur de sureau. Mais il faut savoir qu'il existe une plante qui fait beaucoup penser au sureau et qui se trouve être une plante toxique. Je vais donc vous montrer comment les différencier afin de ne pas vous tromper lors d'une prochaine balade. Sureau noir ( Sambucus nigra ): comestible vs sureau yèble ( Sambucus ebulus ) toxique Les feuilles Chez le sureau noir, les feuilles sont bombées en leur centre alors que celles du sureau yèble sont plutôt allongées. Un autre signe se trouve en dessous de la feuille du sureau noir, la couleur est gris-vert très prononcé alors que le dessus est tout simplement vert. Attention à ne pas se fier uniquement à cet aspect car lorsque l'on n'a pas les deux spécimens sous les yeux, la différenciation est assez difficile.  (à gauche: su