Accéder au contenu principal

Recette: crème hydratante mains sèches

Le froid est bel et bien installé et mes mains commencent à terriblement souffrir de cette chute des températures. Comme j'ai terminé mon pot de crème hydratante acheté dans une chaine de cosmétiques végan mais pas forcément très donnée, je me suis dit "pourquoi ne pas essayer de la préparer moi-même?". Après avoir visité plusieurs blogs de cosmétiques naturelles j'ai fais le tri et voici la recette que j'ai tiré à partir de ce que j'ai pu lire à droite à gauche:



Ingrédients

1 càc de cire (d'abeille ou végétale) pour la conservation
4 càs d'huile de votre choix (argan, amande douce, avocat, ricin, coco ou beurre de karité) pour l'action nourrissante
1 càs d'aloé vera (le miens pousse directement sur la fenêtre de ma cuisine, je n'ai même pas besoin de le rentrer l'hiver) pour l'action hydratante
8 à 10 gouttes d'huile essentielle de Lavande (lavandula angustifolia) pour l'action réparatrice
1 petit fouet à cosmétiques ou une fourchette

Préparation

Faites fondre au bain marie la cire et l'huile
Laissez refroidir quelques minutes et fouettez le mélange
Laissez à nouveau refroidir puis fouettez
Répétez si besoin jusqu'à obtenir une crème onctueuse
Ajouter l'Aloé et l'huile essentielle de Lavande puis mélanger
Transférez à l'aide d'une cuillère dans un contenant (que vous pourrez refermer) préalablement stérilisé

Utilisation

Prenez une noisette de votre crème hydratante et frottez sur toute la surface de vos mains
N'hésitez pas à insister sur les pliures des doigts et entre le pouce et l'index
Si comme moi vous avez utilisé l'huile de coco, il se peut qu'elle se fige si vous l'emportez avec vous dehors, si c'est le cas, vous pouvez récupérer votre crème en grattant la surface avec votre ongle ou tout simplement en le plaçant proche d'une source de chaleur
Évidemment les ingrédients ne sont pas vendus en vrac mais ils restent en nombre tellement inférieur à ce que l'on peut lire sur les étiquettes de produits vendus dans le commerce que l'on peut tout de même considérer cette recette comme zéro déchet!
En plus, on peut leur trouver d'autres utilités cosmétiques faites maison! 


 A vous les mains douces tout l'hiver!

Commentaires

  1. Aaah je prends note ! J'ai retrouvé récemment une crème pour les mains Avène horrible en tube dans mes affaires. Autant l'utiliser plutôt que la jeter... Quelle folie. Depuis j'ai des énormes plaques rouges sur les mains. Je vais tester ta recette donc !

    RépondreSupprimer
  2. Bravo pour ton blog que j'aime beaucoup, il est très inspirant. Je suis intriguée par ta culture d'aloé vera sur fenêtre. Mais puisque tu connais bien les plantes, tu vas certainement éclairer ma lanterne. De quelle variété d'aloé vera se sert-on pour des préparations cosmétique. Est-ce d'aloé vera (aloes des Barbades) et n'y a-t-il pas de problème de stabilité de conservation à extraire les sucs sois-même? De plus, peut-on récolter des "branches" fréquemment sans amoindrir la plante? Je suis véritablement curieuse.... Si tu réponds, je te remercie par avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a plusieurs genres d'Aloe mais une seule espèce d'Aloe vera donc si tu trouves un Aloé vera c'est bon! J'ai une faible utilisation de l'Aloe vera du coup ma plante ne souffre pas trop et je garde les bouts de feuilles non utilisés au figo, ça se conserve assez bien!

      Supprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    j'ai vu (je ne sais plus ou), qu'on pouvait utiliser directement la joubarbe;
    Est ce vrai ?

    (edit : j'avais oublié de cocher la case, suivre les commentaires)

    RépondreSupprimer
  5. En effet la joubarbe a des vertus cicatrisantes mais je n'ai jamais essayé d'en utiliser. L'aloe vera restant plus accessible pour tout le monde.

    RépondreSupprimer
  6. merci pour la recette. j'ai fait mon déodorant et mon démaquillant en regardant les recettes du site joliessence. On a envie de faire tout nous même ensuite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça qui est bien avec le zéro déchet, on prend plaisir à faire nos petites mixtures! :)

      Supprimer
  7. merci pour la recette. j'ai fait mon déodorant et mon démaquillant en regardant les recettes du site joliessence. On a envie de faire tout nous même ensuite!

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,

    Je découvre avec grand plaisir votre site.
    J'espère, à terme, réussir à faire tous mes produits moi-même et c'est déjà fait pour ce qui est des produits d'entretient.
    J'ai un aloé vera chez moi mais ne sais pas trop comment prélever ce qui est utile à la confection d'une crème..
    Comment faire ?
    Merci.
    P.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prélevez une feuille plus ancienne du pied et couper une lamelle de la largeur dont vous avez besoin, placez le reste de la feuille au frigo pour une prochaine utilisation ;)

      Supprimer
  9. Bonsoir!
    Si on n’a pas de plante aloe vera, comment peut-on faire? Où cela s’achète-t-il? Magasin bio? Et sous quelle forme? Gel? Liquide?
    Est-ce que cette crème hydratante pour les mains peut aussi servir pour le reste du corps?
    Merci!

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Vrai sureau vs faux sureau (+ recettes)

Aujourd'hui nous avons profité du beau temps pour aller se promener à Boulogne. Lorsqu'on a l’œil averti, on peut y trouver tout un tas de plantes sauvages comestibles dont la fleur de sureau. Mais il faut savoir qu'il existe une plante qui fait beaucoup penser au sureau et qui se trouve être une plante toxique. Je vais donc vous montrer comment les différencier afin de ne pas vous tromper lors d'une prochaine balade. Sureau noir ( Sambucus nigra ): comestible vs sureau yèble ( Sambucus ebulus ) toxique Les feuilles Chez le sureau noir, les feuilles sont bombées en leur centre alors que celles du sureau yèble sont plutôt allongées. Un autre signe se trouve en dessous de la feuille du sureau noir, la couleur est gris-vert très prononcé alors que le dessus est tout simplement vert. Attention à ne pas se fier uniquement à cet aspect car lorsque l'on n'a pas les deux spécimens sous les yeux, la différenciation est assez difficile.  (à gauche: su

Mon super engrais à base de peau de banane

J'en ai parlé dans un live instagram il y a quelques jours et vous êtes nombreu.ses à me demander la recette. Alors pour éviter d'avoir à la répéter plusieurs fois, j'ai décidé de la mettre ici pour que vous puissiez la retrouver quand bon vous semble. Voici ma recette d'engrais à base de peau de banane.

Menstruations, fini le jetable, je passe au durable!

La parution de cet article était prévue depuis quelques temps et c'est assez incroyable car ce mardi 26 avril sur la chaine France 5 a été diffusé un documentaire choquant sur un objet intime que toutes les femmes connaissent: le tampon. On y découvre le témoignage de deux jeunes femmes qui ont frôlé la mort. Après de longues heures passées à l’hôpital avec des médecins qui ne savaient pas d'où venait leur mal, on a finalement découvert qu'une infection de leur utérus s'était développé et qu'il fallait les opérer de toute urgence. Même si leur cas et celui de nombreuses femmes n'est pas réellement connu comme un SCT (syndrome du choc toxique) suite au port du tampon, ce documentaire prouve que cet objet si intime ne veut pas tant que ça notre bien, au contraire.