Vivre à Paris, le casse-tête des fruits et légumes locaux

Voilà bientôt un mois que je suis à nouveau parisienne. Quand je vivais à Asnières sur Seine, je faisais l'ensemble de mes courses chez Biocoop, fruits et légumes compris. Le fait de déménager dans un quartier historique m'a motivé à faire le marché le week-end. Allez savoir pourquoi. Il y en a tout un tas dans le coin alors c'est assez pratique. Mais malheureusement, je ne suis pas totalement convaincue par cette alternative. Laissez-moi vous expliquer.

Crédit image: gauche et droite: Pinterest

J'ai commencé mon premier marché la semaine dernière. Je me suis rendue à celui de la place Maubert car assez proche et qui se déroule le samedi (pratique pour prendre le vrac chez Biocoop et ensuite les fruits et légumes sur le chemin du retour). J'ai malheureusement été plutôt déçue par ce marché. Le stand bio où j'ai acheté la plupart de mes légumes n'avait pas que du français. Alors certes les oranges ou les citrons français sont quasiment inexistants mais de là à trouver des poireaux ou des endives venant de pays voisins ou plus éloignés, je trouve ça assez décevant. Le seul producteur du marché n'avait pas le label bio car trop couteux pour lui mais m'a assuré qu'il était en agriculture bio. Soit on décide de faire confiance soit on passe son chemin du coup.

Ce week-end j'ai donc décidé de donner une chance à un autre marché. Celui de la place Monge. Plus grand que le précédent et plus fourni en stands biologiques, on y retrouve quand même le stand bio de la place Maubert et en plus cette semaine, aucune provenance n'était affichée. Et ce sur de nombreux autres stands également.

Crédit image: gauche: Pinterest | droite: Victor Gilbert

Il y avait de nombreux producteurs mais à nouveau, pas de labellisation alors même si on peut demander quel type d'agriculture est pratiquée, ce sont juste des paroles, difficile de savoir si c'est vrai ou pas. En revanche, nous avons trouvé un pomiculteur labellisé PFI (Production Fruitière Intégrée) qui vise à faire de la production raisonnée donnant la priorité aux méthodes de traitement biologiques. Nous leur avons acheté un délicieux jus de Pommes Poires et des pommes pour faire une tarte et un cake dans la semaine! En plus ils sont Picards donc relativement proches de Paris.

Il est difficile à Paris de pouvoir faire confiance face à un manque de labellisation, chose totalement différente en province comme chez ma mère où nous achetons parfois fruits et légumes à des amis de la famille dont nous connaissons réellement les engagements écologiques. Alors quitte à acheter des fruits et légumes bios à des gens qui ne sont pas producteurs, je préfère les acheter directement à ma Biocoop qui favorise la production française et dont on peut facilement retracer la provenance. 

Crédit image: gauche: Pinterest | droite: Gal meets glam

Je pense que le manque de petits producteurs à Paris est dû à l'éloignement et au coût que cela peut représenter à savoir acheminer leurs productions jusqu'ici et ensuite le prix des places qui est largement plus cher que les places de marché à proximité de leurs lieux de production. De plus, l'urbanisation nous a coupé de nos racines agricoles car en Ile de France nous avions autrefois énormément de terres agricoles. Je me souviens même avoir grandi près de vergers dans le Val d'Oise (je suis pas si préhistorique que ça) et désormais ils ont été remplacés par une zone commerciale avec fast foods à gogo. Alors le dilemme reste et persiste. Parfaite traçabilité chez Biocoop ou encouragement de producteurs sans labellisation? Quand on cherche à manger avec le moins de pesticides possible c'est vraiment un casse-tête chinois...

Prochaine étape, je tenterai sous les bons conseils d'une abonnée le marché Raspail mais qui se trouve tout de même à 20min de bus de chez moi alors je pense que ce sera pour de rares occasions si l'expérience est réussie.


Et vous, 
avez-vous du mal à trouver des fruits et légumes qui soient en phase avec vos engagements?

Commentaires

  1. je vis à la campagne et ce n'est pas forcément très simple d'acheter bio et local non plus ... la production bio est très rare dans la région (j'en connaissais 1 qui a plié boutique car ne trouvait plus de terres agricoles dispos). Je m'approvisionne chez le dernier à ma connaissance, mais c'est compliqué, il est à 45km et c'est une amie travaillant dans le coin du point relais de dépôt des paniers qui prend le mien quand elle peut ...
    bref, j'en reste aux biocoop dont je déplore aussi les provenances parfois bizarres (salade d'une autre région alors qu'il y a des terrains agricoles propices par ici ??!)
    bonne recherche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que Biocoop à Paris et Biocoop en province c'est différent et les Biocoop de province devraient favoriser la production locale!

      Supprimer
  2. Même conclusion pour ma part, je vais au Biocoop du quartier...

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement c’ Pas facile de trouver du bio local. J’ La chance d’ Un jardin de cocagne qui livre un panier par dans une boulangerie démon village, du coup j’en profite. De bons légumes frais locaux et produits à 15 km de chez moi et en plus aide des personnes en re-insertion professionnelles ! Le top. Bon courage. Amitiés

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, sur le marché place Monge, il y a producteur de la région, Marc Mascetti, tout est cultivé en bio à Marcoussis (Essonne), l'avez vous testé ? (il y a toujours beaucoup de monde a son stand)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On lui a acheté des butternut et oignons le même jour car on avait besoin de dépannage avant de pouvoir faire les courses chez Biocoop! Ravie de savoir que mon choix ai été bien visé!

      Supprimer
  5. ici nous avons choisi de privilégier le local au bio mais en bretagne, nous sommes plutôt chanceux, il y a beaucoup de petits producteurs engagés! biocoop je n'y vais que très rarement car je ne comprends pas la provenance et le surembalage de certains produits!

    RépondreSupprimer
  6. Quand j habitais Paris j etais dans une Amap Et sinon Comme j etais véhicule je prenais plaisir le week end de temps en temps à aller dans la plaine de Versailles chercher Mes légumes et me balader en forêt en même temps... J avoue ce n est pas facile Mais Ca va j y arrivais ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a pour but de passer prochainement notre permis car pour les petits week-ends en amoureux ça nous fait carrément défaut et le train est trop cher juste pour 2 jours!

      Supprimer
  7. Bonjour,
    A part passer par une AMAP, il est assez difficile de trouver des producteurs locaux en particulier à Paris!
    Le coût d'acheminement depuis la banlieue, ainsi que le temps passé limite l'intérêt pour les producteurs.

    Sinon, juste un rappel, l'agriculture raisonné ne signifie rien!
    C'est le nom que se donne les agriculteurs conventionnels pour dire qu'ils ne sont pas en bio.
    Par contre je ne connais pas le label PFI, je ne sais pas s'il est contraignant.

    A un moment, y avait des producteurs qui proposaient des paniers de saison en gare, mais je ne sais pas si ça se fait encore et ni où!

    Bon courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si il y en a mais j'avoue que je n'ai jamais vraiment cherché à savoir si c'était des producteurs en agriculture raisonnée ou pas (je sais que raisonné ne veut pas dire bio mais c'est un effort fournis pour éviter d'utiliser trop de pesticides tout de même).

      Supprimer
    2. C'est fou ce que le battage médiatique de l'agriculture raisonnée a été efficace!
      En France, il n'y a que 2 agricultures : la bio et la raisonné.

      Tout agriculteurs dira qu'il ne met pas de produit pour le plaisir, même s'il pulvérise tout les 3 jours!
      Donc non raisonné, c'est une joli appellation, mais pour beaucoup d'agriculteur c'est juste un moyen de faire comme avant.

      Etre en agriculture raisonné est un vrai boulot et seul les agriculteurs avec des surfaces modérés y parviennent.
      Dans mon coin, ceux qui peuvent le faire ne sont pas considérés comme agriculteur (un agriculteur avec moins de 100 hectares, c'est un amateur)

      Supprimer
  8. Il n'y a pas la Ruche qui dit oui à Paris ? Je ne sais pas j'avoue que j'ai fui la vie parisienne et qu'il faudrait me payer cher pour y retourner ! Mais je comprends ton souci, je serai pour également favoriser les producteurs qui font du bio sans vouloir subir les contraintes du label, mais comment les reconnaître et leur faire confiance... Pas facile quand on ne vit pas à la campagne... :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'aime pas trop les techniques de fonctionnement de la ruche qui dit oui...

      Supprimer
  9. Il y a une chaîne de boutiques de producteurs bio d'Ile de France qui se développe : "Au Bout du Champ", si tu as la chance d'en avoir un près de chez toi n'hésites pas : c'est vraiment pas cher pour du bio/local/frais (ça change de la salade qui a passé 2 semaines dans un frigo de supermarché)

    RépondreSupprimer
  10. Au boulot, une asso s'est crée pour nous livrer des paniers de légumes produits à Montesson. Et sinon, c'est biocoop qui a une politique de sourcing super robuste!

    RépondreSupprimer
  11. Je suis en banlieue et j'ai abandonné l'idée de manger local et bio ici. Je fais mes courses au magasin bio en privilégiant les produits français mais c'est le mieux que je puisse faire :( entre les paniers bio trop cher en frais de livraison, l'AMAP avec des horaires de distribution impossible, la Ruche et ses produits suremballés et aucune ferme dans les environs, je sais pas ce qu'il me reste comme solution !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains magasin bio tels biocoop propose des paniers.
      Suffit de les commander en ligne et de passer le prendre le jour j! :)

      Supprimer
  12. Je suis dans l'Essonne et à 20min d'un Jardin de cocagne (amap mais avec un chantier d'insertion) donc pour moi facile d'avoir des paniers de légumes toutes les semaines. Par contre pour les fruits, il faut aller au marché mais il y en a un pas loin de chez moi qui a un stand bio.
    As-tu essayer de voir les réseau Amap, jardin de Cocagne et La Ruche qui dit oui ?

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour !
    C'est marrant je bosse dans le 5e et vais faire mes courses au retour à la terre, et j'habite dans le val d'Oise, du coup, ton article me parle. Je sais que le Retour à la terre fait point de dépôt pour les paniers du val de Loire https://www.lespaniersbioduvaldeloire.fr/DepotDetails.aspx?id=21
    C'est pas ultra local mais c'est pas mal pour varier et avoir des surprises !
    En ce qui concerne les légumes, je les achète à coté de chez moi à Cergy, et mon producteur livre aussi ses légumes à Paris (pas en ce moment, ils sont fermé jusqu'au 19 mars), mais c'est pratique parce que tu peux acheter un panier ou faire toi même ton panier et acheter ce dont tu as besoin ainsi que des produits bio de partenaires (œufs, farines, etc)
    Tu me diras des nouvelles du marché Raspail ! pas sûre que j'y aille un jour mais c’est toujours bon à savoir :)
    Charlotte

    RépondreSupprimer
  14. J habite en Province (Vaucluse) et la seule maraichaire bio à qui j achetais les légumes au marché a pris sa retraite Je n ai pas trouvé d alternative alors j achète a la biocoop. J ai de la chance ils ont un super rayon fruits et légumes et privilégient le local. Donc meme en province c est pas toujours simple.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire