Mode éthique: Mon pull en laine de bananier

Pour mon cadeau de Noël, j'avais demandé à ma maman qui a un grand talent de couturière et de tricoteuse de me confectionner un pull pour l'hiver car je n'en avais qu'en synthétique, matière que je ne supporte plus car elle garde parfois mes odeurs de transpiration. Étant dans une démarche végane, je lui avais demandé de la faire à partir d'une laine pas comme les autres, celle en fibre de bananier. Si cela attise votre curiosité, la suite risque de vous intéresser!


Dans ma recherche de fibres véganes et naturelles, je suis tombée sur ce site: Belle Laine qui ne propose que des laines naturelles. Certaines sont 100% françaises et d'autres issues du commerce équitable. Il y a bien sûr la traditionnelle laine de mouton, en un peu plus originales alpaga, chameau, yack mais on y trouve également des fils d'ortie, de lin, de chanvre et le dernier abaca, bananier textile sur lequel j'ai jeté mon dévolu tellement la laine avait l'air douce et épaisse en visuel.

Les fils d'Abaca sont obtenus en filant de la fibre de bananier textile en Inde de manière artisanale ainsi que dans le respect du commerce équitable et de l'environnement. Il s'agit donc d'un fil 100% végétal adapté aux végans issu de bananiers cultivés aux Philippines et en Équateur. On appel également sa fibre Chanvre de Manille et elle est obtenue par un procédé écologique nommé rouissage (trempage de la plante dans l'eau).

Trois types de fils sont disponibles pour cette variété: le laineux, le duveteux et la soie d'Abaca. J'ai jeté mon dévolu sur le duveteux tellement il avait l'air "fluffy" et je ne suis pas déçue sur ce point car après quelques lavage il est toujours aussi doux! Bien loin de la chaleur des pays tropicaux où poussent ces bananiers, leurs fibres sont vraiment très agréables et chaudes à porter ici en hiver.


En revanche, faites bien attention, et c'est stipulé sur le site, le laineux a tendance à se détendre au lavage. Bien que ma mère ai tricoté mon pull un peu plus court que ceux que je porte habituellement, la laine s'est détendue, si bien que j'ai dû faire un ourlet au niveau des manches. Mais ça reste un détail qui s'avère donner un peu de plus d'originalité à mon pull! Je suis vraiment ravie de cette alternative aux laines issues de l'élevage animal et bien qu'elle ne soit pas produite en France, le commerce équitable est un très bon compromis! Alors, tricoteurs et tricoteuse, à vos aiguilles!


Vous avez déjà essayé le tricot à partir de fibres végétales?
Je serais curieuse d'avoir vos retours!


PS: Encore un immense merci à ma maman chérie pour ce joli pull qui a une énorme valeur à mes yeux. On chéri toujours plus un objet qui a été confectionné avec amour et celui-ci fait réellement parti de mes pièces préférées dans ma garde-robe d'hiver!

Commentaires

  1. CA alors, c'est étonnant dis donc !! en tout cas le pull est superbe !! quel joli travail !

    RépondreSupprimer
  2. je ne connaissais pas la fibre de banane, merci pour la découverte et l'adresse!
    le rouissage se fait aussi pour le chanvre ;-)

    pour le fait que ça détende la laine, peut-être faut-il bloquer le tricot comme avec la laine?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis une tricoteuse novice donc je ne sais pas que quoi il s'agit mais ma mère saura peut-être! Je lui demanderai à l'occasion ce qu'elle en pense!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire