Zéro déchet: le rasoir de sécurité


Voilà 8 mois que j'ai fait l'acquisition d'un rasoir de sécurité. J'ai attendu longtemps car il me restait des têtes neuves à utiliser sur mon ancien rasoir "jetable" et comme j'aime faire durer les objets... J'ai également attendu tout ce temps avant de vous faire un article car je voulais vraiment attendre de savoir de quoi je vais parler réellement. Le bu n'étant pas de parler d'un objet que l'on vient de recevoir mais bien d'un objet qu'on a eu le temps de prendre en main.

Le rasoir de sécurité est un rasoir que nos grands-parents connaissaient bien avant l'arrivée de la version plastique jetable. Ils sont faits d'acier inoxydable et seule la lame est à changer après plusieurs rasages. Cela fait de cet objet un véritable outil zéro déchet pour celles et ceux qui, comme moi, ne se voient pas encore abandonner le rasage pour des raisons qui nous sont propres.

Le mien vient de la boutique en ligne Pogonotomie et il s'agit du modèle "Papillon Timor Chromé" qui est dans l'entrée de gamme de la multitude de rasoirs disponibles. Les lames que j'utilise sont de la marque "Bluebeards revenge". La technique est simple, on ouvre le clapet en tournant le bas du manche et on place la lame puis on referme. Je pense que pour quelqu'un qui n'est pas certain que ça lui convienne, le prix est vraiment abordable et bien que je n'ai pas testé les rasoirs dans les gammes supérieures, je suis certaine que le rasage reste le même.

J'avais un peu peur de me couper au début alors j'y suis vraiment allée doucement. On rase en gardant un angle d'environ 25/30° et surtout on appuie pas autant qu'avec les rasoirs du commerce. Il faut également être plus vigilant avec le sillage. Si avec un rasoir jetable, on peut se permettre de tourner un peu car les têtes ont souvent la particularité d'être rotatives, avec le rasoir de sécurité ce n'est pas le cas. La tête est fixe alors on rase droit!


Après quelques essais j'ai enfin pris confiance et je ne me suis jamais coupée à part quelques petites égratignures du même type que je pouvais avoir avec le rasoir jetable (au niveau du pubis). D'ailleurs, je me rase les jambes, le pubis et les aisselles sans aucune crainte. 

Pour le nettoyer après chaque rasage, j'ai l'avantage d'avoir une fonction jet sur ma paume de douche. Je la met donc en fonction et passe le jet sur le rasoir ce qui enlève parfaitement les poils restants. Pour ceux qui n'ont pas cette fonction, vous pouvez utiliser une brosse à dents usée, ça fera parfaitement l'affaire! Une fois tous les 3 mois, j'utilise d'ailleurs une brosse à dents usée pour nettoyer les résidus de calcaire qui se déposent sur le rasoir avec un peu de vinaigre d'alcool en enlevant préalablement la lame car elle n'est pas en acier inoxydable. Mon rasoir ressort comme neuf et ça permet également de supprimer les quelques bactéries qui peuvent s'y glisser.

J'en suis vraiment très contente et pour rien au monde je ne retournerai en arrière bien que les poils aient tendance à repousser un peu plus drus au départ. Le seul point négatif, mais qui j'en suis certaine pourra être facilement amélioré, c'est les emballages papier bulle qui entourent les articles dans le paquet. Mais au final ça fait un déchet plastique pour toute une vie avec le même rasoir. Je me vois même déjà transmettre mon rasoir à mes futurs enfants lorsqu'ils auront l'âge (et l'envie) de se raser!


Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à laisser un commentaire!

Commentaires

  1. Bonjour, je suis allée sur le lien du rasoir de sécurité que vous avez acheté car je serai intéressée par cet achat (durable). Mais j'ai l'impression que le manche du rasoir sur la photo du site est extrêmement court par rapport à celui que nous voyons sur les photos de votre blog. Est-ce qu'une impression ou autre chose ? Belle soirée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien le même, il existe des rasoirs à manches plus longs mais cette longueur est tout à fait acceptable! :)

      Supprimer
  2. J'ai fait le même choix il y a quelques mois et pour rien au monde je ne reviendrai au jetable. Pour info, on en trouve très facilement dans les vide-greniers, et vu qu'ils sont inusables, c'est le choix écono-écolo par excellence : pas d'emballage superflu et un objet qui ne finira pas à la poubelle ;-) (le mien m'a donc couté la modique somme de... 2 euros)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 2 euros c'est vraiment super et ça permet de prolonger la vie d'un objet! J'avoue que je n'en ai pas encore vu en brocante parisienne mais si ça avait été le cas j'aurais sauté dessus directement! Ça doit être des objets qui se vendent vite et donc il faut se déplacer tôt! Et comme je suis une vraie marmotte le week-end... seule une promenade en forêt peut me faire me lever aux aurores ahah!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire