Maravillas bags, Pinatex!

Dans ma quête de marques éthiques et de matières écologiques, mon chemin a croisé celui de Maravillas, petite entreprise espagnole confectionnant des sacs de façon éthique à partir de cuirs au tannage végétal ou dans cette curiosité de la nature qu'est le Pinatex. J'avais besoin d'un sac passe-partout, petit mais pas trop afin de pouvoir contenir mes essentiels du quotidien. J'ai jeté mon dévolu sur le modèle DEIA. Mais d'abord parlons un peu plus amplement de la marque !


Maravillas Bags est une marque de sacs et accessoires faits main, créée par Christina Bussmann en Espagne. Elle combine un design urbain moderne avec un savoir-faire traditionnel dans son studio situé au cœur de l'île de Majorque. Et oui, c'est une marque insulaire !

À l'origine, leurs sacs étaient tous fabriqués à partir de cuirs à tannage végétal provenant de tanneries d'Europe. Mais récemment, ils ont intégré un nouveau matériau extraordinaire à leur production. Une alternative végane au cuir: le Pinatex ! Le Pinatex utilise des feuilles d'ananas, qui sont le sous-produit naturel de la récolte de fruits d'ananas existante. Pas besoin, donc, d'apport en eau supplémentaire, la matière première est déjà là. Enfin une alternative aux similicuirs vegans à base de pétrole ! Verte, végane, durable et attrayante ! 

La production du Pinatex a un impact social sur les producteurs aux Philippines car il leur apporte un revenu supplémentaire. De plus, lorsque les feuilles sont écrasées pour ne garder que la fibre qui sera utilisée pour faire le cuir, la biomasse restante est utilisée comme fertilisant. Aucun produit toxique n'est utilisé durant la production de cette matière ce qui fait d'elle une véritable concurrente en terme d'éthique et d'écologie aux matières telles que le cuir animal ou le simili cuir.

Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur le Pinatex, je vous recommande de fouiller sur le site Ananas Anam et de regarder le Tedx de Carmen Hijorsa, créatrice de la matière Pinatex. Les deux sont en anglais mais très certainement traduisibles en français.

Ce que j'aime dans cette marque qu'est Maravillas, c'est la totale transparence qu'ils ont avec leurs clients. Ils précisent même que nous sommes tous les bienvenus pour venir visiter leur atelier car cette transparence est très importante pour Christina et son équipe. Chaque article est fabriqué de façon éthique, équitable et avec amour. La marque emploie des locaux possédant une expérience de haut niveau dans la fabrication de sacs. Le maintien de la production locale évite le long transport des marchandises. Production locale = zéro émission.


Quelques mots sur Christina Bussmann, la fondatrice de Maravillas Bags.

Christina s'est toujours opposé aux produits de masse même lorsqu'elle était étudiante en mode. Elle a obtenu un diplôme de designer de mode en Italie et s'est installée avec sa famille à Majorque après avoir travaillé pendant plusieurs années pour les costumes du cinéma berlinois. Consciente des effets dévastateurs de la production de la fast fashion: exploitation de l'environnement et des personnes, elle a crée le label de développement durable Maravillas Bags. Des travailleurs bien rémunérés et une empreinte environnementale minimaliste sont aussi importants pour elle que pour ses clients.

Voilà donc que je jette mon dévolu sur le modèle DEIA en pinatex (première photo). Je décide de choisir la lanière en corde simple (il existe aussi une version chaîne dorée). J'ai préféré ça pour que ce soit un peu plus passe partout. Il s'agit d'un petit sac que l'on porte à l'épaule. Il est assez large car je peux facilement y glisser mon appareil photo reflex et ma gourde en inox ensemble. Il y a également deux pochettes. Une zippée où je range mes clefs et mon porte-feuille et une autre où je range mon pass navigo (carte de transport en commun).


Le Pinatex ça donne une matière avec une texture assez particulière que j'aime beaucoup. Je trouve que ça a beaucoup plus de charme qu'un simili cuir lisse dont le moindre accro se voit tout de suite. La matière est un peu rugueuse au début mais elle fini par s'adoucir avec le temps. L'intérieur du sac est dans un tissu en coton à rayures gris et blanc. L'extérieur et les finitions des pochettes sont quant à eux en Pinatex. La lanière est en corde synthétique et si vous choisissez la version chaine, elle est garantie sans nickel. La seule chose que je regrette mais ça n'est qu'un petit détail, c'est que la lanière ne soit pas ajustable de l’intérieur du sac. Sinon, je l'ai définitivement adopté !

Niveau prix, c'est sûr, on est loin des petits sacs de la fast fashion. Car en effet, il y a des personnes à rémunérer derrière. Le sac DEIA coûte 175€. C'est sur que ce n'est pas un sac qu'on achète sur un coup de tête. Mais si vous lisez mon blog c'est que soit vous avez l'envie de changer vos habitudes de consommation, soit vous le faites déjà et je vous en félicite ! Un sac c'est un accessoire qui vous suit partout et qui peut vous suivre pour longtemps si vous le choisissez de bonne qualité. Le minimalisme aide à choisir bien les vêtements et accessoires que l'on porte. Il aide à en prendre soin et donc à les faire durer le plus longtemps possible. Alors après tout, quel coût ça a un sac comme celui-ci face à un sac de la fast fashion qui va s'abimer en un rien de temps?

Mes autres coups de coeurs de la marque:



Connaissiez-vous le Pinatex? Que pensez-vous de cette matière? Quel modèle préférez-vous dans la boutique de Christina?

Commentaires

  1. Super ! Je trouve dans Pinatex une super alternative écologique et végétale, donc je suis contente que des marques accessibles le proposent (par accessible j'entends que je sais où en acheter). Ç'aurait été un article sympa que toi visitant les ateliers de la marque, si ce n'étais pas à Majorque ;)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire