Accéder au contenu principal

5 trucs à faire avec ses plantes quand on ne peut pas sortir de chez soi

étagère à plantes

Je voulais pas parler de confinement parce que ça va rester après cette période troublante et que ça risque de rappeler de mauvais souvenirs à certaines personnes mais en réalité je crois qu'on ne peut pas l'éviter. Dans cet article je vais vous donner des idées pour vous occuper de vos plantes avec ce que vous avez chez vous. Parce que par exemple, j'avais décidé de rempoter mes plantes mais sans terreau je risque de ne pas aller bien loin. Allez, c'est parti !

Tailler les tiges/branches mortes

La meilleure période pour le faire c'est à la sortie de l'hiver mais vous pouvez toujours le faire dans une moindre mesure (c'est-à-dire pas une taille sévère). Parce qu'on a tous des plantes à la maison qu'on prend le temps d'arroser mais sans aller plus loin. Le fait de tailler les branches et tiges mortes d'une plante ou d'un arbre (d'appartement ou d’extérieur) permet à l'individu de ne pas se fatiguer à essayer d'envoyer de la sève et se concentrer plus sur les tiges et branches en bonne santé. De plus, ça peut stimuler la pousse de nouvelles tiges ou branches en dessous du niveau qui aura été coupé car il se trouve que chaque végétal possèdes des bourgeons dits en dormance qui n'attendent que ça pour éclore.

Ôter les feuilles mortes

Comme pour les branches et les tiges, enlever les feuilles mortes ça aide la plante mais ça la rend évidemment plus jolie. Les plantes les plus sujettes à avoir des feuilles sèches en appartement sont les Chlorophytum et les philodendrons. C'est donc le meilleur moment pour le faire une beauté ! Petite précision car je reçois beaucoup de messages de personnes affolées parce que leur plante perd ses feuilles. Pas de panique, toutes les plantes perdent un peu de feuilles tout au long de l'année, c'est comme les arbres en hiver. Si votre plante fait régulièrement de nouvelles feuilles, c'est qu'elle est en pleine forme, alors pas d'inquiétude pour le reste !

feuilles mortesFicus benjamina

Faire des boutures

Ça c'est vraiment mon activité préférée. Ce pouvoir extraordinaire qu'ont les plantes de pouvoir faire de nouveaux individus à partir d'un membre coupé (faut dire les choses comme elles sont) ! Le simple fait de savoir que je vais avoir de nouveaux bébés que je vais éventuellement pouvoir offrir ou troquer avec des proches me rend très heureuse ! Avant toute chose, sachez que toutes les plantes ne se bouturent pas. Il faudra donc regarder sur internet si la plante que vous voulez bouturer se bouture ou non avant de le faire. Pour celles qui sont assez communes en appartement et qui se bouturent facilement : Chlorophytum comosum, tous les Philodendrons (Scindapsus, Monstera), les plantes succulentes type Sedum, Graptopetalum, les Bégonias, etc. Evidemment je ne vais pas pouvoir vous montrer en un article comment on bouture chaque type de plante (ça pourrait être un autre sujet d'article) mais voilà mes recommandations : Quand vous coupez un segment d'une plante que vous souhaitez bouturer, penser à la laisser sécher à l'air libre 24 à 48h afin que la partie entaillée puisse cicatriser. Sans quoi elle risquerait d’attraper des bactéries et champignons qui la feraient pourrir. Préférez la méthode de bouturage par l'eau plutôt que par la terre hors mis pour les plantes succulentes.

Donnez-leur un nom

C'est le moment où jamais de vous familiariser avec vos plantes. Vous n'êtes pas obligé.es de leur donner un petit nom à chacune d'entre elles si vous en avez beaucoup. Ceci étant dit, j'essaye de le faire car je leur donne un nom qui a un rapport avec leur nom scientifique. Ça me permet de me remémorer plus facilement du coup. En tout cas vous pouvez prendre un peu de temps pour leur mettre des étiquettes avec leur nom pour vous faire un petit mémo ! Pour ma part, j'adore utiliser les brosses à dents en bambou usagées comme name tag !

Aérez la terre

Si vous n'avez pas la possibilité de les rempoter car en manque de terreau (un rempotage tous les 2 ans est conseillé), vous pouvez commencer par aérer la terre. A l'aide d'une baguette chinoise, piquez la surface de la terre afin de permettre une meilleure absorption de l'eau mais aussi un apport en oxygène pour les racines !

tag à nom de plantesboutures

Voilà, j'espère que ça vous aura plu et que ça va vous motiver à vous occuper un peu plus que d'habitude de vos copines vertes !

Avez-vous des plantes chez vous ?


Commentaires

  1. cet article est vraiment une super bonne idée ! ça change des propositions de sport qu'on lit partout ;)
    et le coup des brosses à dents, je n'y avais pas vraiment pensé (même si chaque fois que j'en mets une au compost je trouve ça dommage !). Bref, merci pour cet article !

    RépondreSupprimer
  2. Ça tombe à pic, j'ai failli te solliciter hier pour bouturer un polypode et puis finalement j'ai appelé ma maman! Bon dimanche!

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Vrai sureau vs faux sureau (+ recettes)

Aujourd'hui nous avons profité du beau temps pour aller se promener à Boulogne. Lorsqu'on a l’œil averti, on peut y trouver tout un tas de plantes sauvages comestibles dont la fleur de sureau. Mais il faut savoir qu'il existe une plante qui fait beaucoup penser au sureau et qui se trouve être une plante toxique. Je vais donc vous montrer comment les différencier afin de ne pas vous tromper lors d'une prochaine balade. Sureau noir ( Sambucus nigra ): comestible vs sureau yèble ( Sambucus ebulus ) toxique Les feuilles Chez le sureau noir, les feuilles sont bombées en leur centre alors que celles du sureau yèble sont plutôt allongées. Un autre signe se trouve en dessous de la feuille du sureau noir, la couleur est gris-vert très prononcé alors que le dessus est tout simplement vert. Attention à ne pas se fier uniquement à cet aspect car lorsque l'on n'a pas les deux spécimens sous les yeux, la différenciation est assez difficile.  (à gauche: su

Mon super engrais à base de peau de banane

J'en ai parlé dans un live instagram il y a quelques jours et vous êtes nombreu.ses à me demander la recette. Alors pour éviter d'avoir à la répéter plusieurs fois, j'ai décidé de la mettre ici pour que vous puissiez la retrouver quand bon vous semble. Voici ma recette d'engrais à base de peau de banane.

Menstruations, fini le jetable, je passe au durable!

La parution de cet article était prévue depuis quelques temps et c'est assez incroyable car ce mardi 26 avril sur la chaine France 5 a été diffusé un documentaire choquant sur un objet intime que toutes les femmes connaissent: le tampon. On y découvre le témoignage de deux jeunes femmes qui ont frôlé la mort. Après de longues heures passées à l’hôpital avec des médecins qui ne savaient pas d'où venait leur mal, on a finalement découvert qu'une infection de leur utérus s'était développé et qu'il fallait les opérer de toute urgence. Même si leur cas et celui de nombreuses femmes n'est pas réellement connu comme un SCT (syndrome du choc toxique) suite au port du tampon, ce documentaire prouve que cet objet si intime ne veut pas tant que ça notre bien, au contraire.